TAMARA TATHAM EXCELLING IN GERMANY, AIMING FOR LONDON 2012 | Canada Basketball

TAMARA TATHAM EXCELLE EN ALLEMAGNE ET VISE LONDRES EN 2012

 

 

À la suite d’une grande carrière à l’Université du Massachusetts dans la NCAA où elle a affichée des moyennes de 10,3 points et 6,6 rebonds par match, la joueuse de l’équipe nationale senior joue en Europe et adore sa vie sur et hors du plancher.

« Je joue ici depuis un certain temps déjà et j’ai visité plusieurs villes en Allemagne, ma favorite étant Berlin. »

Ayant joué avec diverses équipes professionnelles dans le passé, dont le ‘Toronto Lady Elite (Canada), Catz (Finlande) et Wasserburg (Allemagne), Tamara Tatham démontre son talent avec Halle de la DBBL (Allemagne) depuis 2010.

« En ce qui concerne mon jeu, je me sens très bien! Je joue très bien à ce moment-ci et cela aide beaucoup mon équipe » explique la native de Brampton, Ontario.

« Je suis un chef de file sur et hors du plancher et puisque je suis l’une des deux plus vieilles, les jeunes joueuses me respectent vraiment et me prennent en exemple. »

En ce qui concerne son équipe de Halle, le moins que l’on puisse dire de la saison est qu’elle est en dents de scie. Elle a gagné cinq matchs consécutifs, ce qui a fait passer l’équipe de la dixième place et peu d’espoir pour les éliminatoires à la quatrième place, en position de participer à la ‘vraie’ saison.

« Nous devons continuer à gagner afin de demeurer parmi les premiers de la ligue car plusieurs équipes ont la même fiche et une seule défaite peut nous reléguer aussi bas que la septième place.

Jouant au sein d’une équipe telle que Halle ajoute un élément de difficulté car chez des équipes précédentes telles que Wasserburg, la domination était la norme. Elle poursuit en décrivant chacun des scénarios.

« J’ai aimé les trois équipes avec lesquelles j’ai joué outre-mer. Wasserburg était très bien parce qu’il y avait beaucoup d’expérience au sein de l’équipe de sorte qu’il était facile de rendre à la finale. Il s’agit d’une petite ville, mais complètement fanatique de l’équipe, ce qui était très bien », explique-t-elle.

La Finlande a aussi été très bien parce que l’équipe était très accueillante et je me suis immédiatement sentie à l’aise. Comme il s’agit de ma première équipe professionnelle, elle a donné le ton à ce que les choses seraient outre-mer. »

Tamara Tatham indique que sa présente équipe de Halle lui suggère être ‘sa deuxième maison’.

« L’équipe me traite vraiment bien et je le respecte beaucoup ainsi que les joueuses. En fait, je dirais que j’ai vraiment apprécié mon séjour avec les deux équipes allemandes. »

Non seulement Tamara passe du temps à améliorer son jeu sur le plancher, elle absorbe l’expérience européenne pour sa culture et sa diversité.

« Je pige un peu la langue allemande, je suis présentement en classe et mes coéquipières tentent aussi de m’aider. »

Cependant, alors qu’elle rivalise sur le Vieux Continent, une chose demeure présente dans son esprit, soit son engagement envers l’équipe nationale qui vise une place aux Jeux Olympiques de Londres en 2012.

« Tout ce que je fais est relié à l’équipe nationale. Je travaille sur différents aspects de mon jeu afin d’aider de quelque façon que ce soit lors que l’été débutera. Travailler sur moi et mon jeu fera une différence et je veux contribuer quelque soit le rôle qui me sera attribué. »

L’équipe nationale féminine senior a bien performé l’été dernier et a remporté une place au tournoi final de qualification olympique de la FIBA qui aura lieu en Turquie à la fin de juin. Ce prochain été sera vital pour Tamara Tatham et ses coéquipières avec un horaire de préparation qui commencera par un camp d’entraînement dans le voisinage de Vancouver en mai, des matchs hors-concours en Europe avant de se rendre à la compétition ultime où elles pourront remporter une place aux Olympiques.

Pour Tamara Tatham, les préparatifs aux batailles internationales du Canada ne sont certes pas pris à la légère.

« Cet été avec l’équipe nationale est toujours présent à mon esprit. Il y a toujours de la place pour l’amélioration et c’est pourquoi je donne toujours 110% sur le plancher, dans la salle de musculation et dans ma nutrition. »

Pendant ce temps, elle a des choses à régler à Halle ... c’est l’heure des éliminatoires!